Une semaine à Tokyo

Tokyo : Environ 7 fois Paris ! Une ville surprenante, ultra moderne, avec une foule omniprésente, mais qui parvient à rester zen. Elle comblera les photographes, et tous les amateurs de dépaysement.

Au gré des photos

Le métro de Tokyo

Comment se déplacer dans ce dédale, où ni la langue ni l’écriture n’évoquent quoi que ce soit ? Une première frayeur en découvrant le plan du métro :

Tokyo-plan-metro
Le plan du métro de Tokyo en VO

Heureusement, il en existe des versions en anglais… Et dés les premières minutes, nous comprenons tout ce qui fait le charme de la ville : des gens affables, qui s’inquiètent tout de suite de vous voir un peu perdu, qui n’hésitent pas à prendre le temps de vous renseigner. Seconde surprise : même en heure de pointe, aucune bousculade malgré le monde ! Tout le monde attend tranquillement, en ligne derrière les repères qui situent les portes du métro, que le dernier passager soit descendu. Les wagons, comme les couloirs, sont parfaitement propres, sans aucun tag. Un autre monde…

Si je devais vous parler de Tokyo

J’évoquerais…

Le « quartier électrique », Akihabara, royaume de la technologie où le manga règne en maitre.

 

Shibuya, et son célèbre carrefour, où tous les feux se mettent simultanément au rouge pour laisser la place à des milliers de piétons.

Tokyo : Carrefour de Shibuya

Les jardins, havres de paix au milieu des quartiers modernes.

 

Les temples, où se mélangent le recueillement et la tradition dans un mouvement incessant.

 

Les maids cafés, pour cadres stressés.

Tokyo : Akihabara
Maids cafés

 

Les paysages de la baie de Tokyo, et la statue de la liberté d’Odaiba.

Tokyo : Vers Odaiba Tokyo : Vers Odaiba

 

Les gratte-ciels qui côtoient des bâtiments traditionnels, tels que la gare de Tokyo, et les échoppes anciennes des petites rues.

Tokyo : Shinjuku, la mairieTokyo : Ginza

L’immeuble Hermés

 

Les salles de jeux assourdissantes, qui alternent la chute des billes de pachinko avec les « attrape-tout ».

Tokyo : le jeu du pachinkoTokyo : Akihabara

Salle de jeux « Attrape tout »

Les câbles électriques entremêlés, qui barrent le ciel.

Tokyo : Asakusa

Les quartiers branchés, où l’uniforme semble être jupette plissée / couettes, ou total délire.

Et partout, à toute heure, la foule, la foule, et encore la foule…

Matériel : Nikon Df et Nikon 24-70 mm f/2.8

Photos : © Jean-Pierre Sepchat

Vous avez apprécié cet article ? Merci de le faire savoir !

Une réflexion au sujet de « Une semaine à Tokyo »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *